DE NOUVELLES CRÉATIONS AU SAUT DU GIER


   


  • A l'automne 2017 une journée découverte"équipement de voie d'escalade" à été organisée par notre club sous les conseils de Gilles. Le but étant d'apprendre à créer une voie d'escalade et poser des points de protection, nous avions choisi de rééquiper les 5 dernières longueurs du "Pilier du Gier" dans le Pilat.  Les 6 premières longueurs ayant été rééquipées en 2015 par la famille Gaulois  ( ouvreur de cette voies en 1995) nous voici en présence d' un bel itinéraire de 11 petites longueurs bien équipées dans une ambiance "montagne". N'oubliez pas cependant le casque, nous sommes ici en montagne avec tous les risques que comporte celle ci.                   Ont participé😉: Nico, Isabelle, Brigitte et Gilles. Certains n'ont pas pu venir à cette session mais ce n'est que partie remise.
  • une nouvelle création dans le même secteur ouverte en octobre toujours par le famille gaulois.    4 petite longueurs remontent le pilier à proximité de la cascade. La voie s’appelle "CASCALADEAU". Attention, même si l'équipement est bon, le rocher l'est beaucoup moins , surtout au début  de sa fréquentation. Attention aux chutes de pierre, soyez très prudent💣. Là aussi l'ambiance est très montagne et le paysage magnifique.
  • Prochainement un nouveau topo de tout le secteur sortira, peut être en exclusivité sur le blog.     En attendant nous vous invitons à visionner la vidéo de ces deux créations😄:

CHAMPIONNAT DE LA LOIRE BLOC 2018

Ce week-end au gymnase Jean Gachet de St Etienne se sont déroulées les épreuves de bloc 2018:
la coupe de la Loire samedi 2 décembre pour les plus jeunes grimpeurs
le championnat de la Loire pour les plus grands le dimanche 3 décembre.



Bravo à tous les participants, grimpeurs et bénévoles !

Voici en images les minimes / cadets qui ont grimpé dimanche ... suivez le lien :

https://photos.app.goo.gl/lA1DTrzraUFNnAeQ2

Week end grande voie en Vanoise

Pointe de l'oberservatoire
Pointe de l'observatoire (3015m)
Point du vu personnel et donc subjectif sur ce week-end de début d'automne...

Samedi 23 septembre 2017

Rendez vous est donné à 5h30 chez Sylvain et Sarah. J'y retrouve Hervé qui nous à dégoté un véhicule 7 places avec remorque svp et je suis dans les temps (si si ça arrive !). On récupère ensuite Cyrille et Christophe au passage avant de filer en direction de la Tarentaise. Petit café vers 8h à Moutier accompagné de viennoiseries le tout dans un café que Sylvain connait bien puisqu'il faisait office de cantine lors de ses déplacements professionnels savoyard. Ensuite direction Courchevel ou après une dizaine de minutes de piste carrossable au milieux du domaine skiable nous rejoignons le parking. Courchevel (prononcer Couuurchh avec un petit accent russe) à cette saison, c'est paradoxal, il n'y a quasi pas âme qui vive et l'on peut admirer en toute quiétude l’architecture récente ainsi que les chalets au plus pur style montagnard mais cossu. Dès qu'on pénètre sur le domaine là c'est le règne de la montagne à l'or blanc. On circule au milieu des canons et des remontées flambants neuves, au détours d'un virage on croise encore les pelles mécaniques qui tentent de camoufler tant bien que mal les réseaux d'alimentation en eaux de ces générateurs de neige artificielle et autres restes de téléski qui sont définitivement révolus dans ce type de station. L'ambiance parc d'attraction de plein air est bien présente.

On allège les sacs et nous voilà parti pour le pied de la montagne de la grande val que nous atteignons en une petite 1/2h de marche bucolique et contemplative. Christophe, Hervé, Cyrille et moi même choisissons l’edelweiss tandis que Sylvain et Sarah se dirigent un peu plus loin vers la voie des Balliots. Au programme pour nous, 6 longueurs dans du 4/5 bien protégé sur un calcaire gris à jaune notement sur la 5 ème longueur. De la belle escalade facile, avec le soleil qui tape dans le dos le tout dans un cadre enchanteur. Ça déroule bien en réversible et vers 13h nous sortons au sommet. Petit pique nique rapide avec contribution de produits maison ou régionaux, après la régalade de grimpe c'est la régalade des papilles

Nous reprenons ensuite la route en direction de Pralognan sans oublier une petite halte à la salaison de la dent du Villars ou nous commençons à avoir nos habitudes. La montée en refuge de Peclet est effectuée en moins de 2 h et les kilomètres de bavante de son ascension nous permettent de visualiser les potentiels objectifs du lendemain. Les faces ouest visées sont tout justes sèches contrairement à celles exposés au Nord ou la neige tombée en début de semaine est encore bien présente. L'accueil au refuge est convivial malgré les inconvénients d'une fin de saison : il n'y a plus de houblon ! Qu'à cela ne tienne on se contentera de boissons classiques ( une première ! ) On profite de ces instants de répit pour valider le choix du lendemain et donc la voie lactée à la pointe de l'observatoire ses 400m et 11 longueurs soutenus dans le 5. Les 3 à 4h d'escalade de la description nous font programmer le réveil à 7h pour le lendemain et après une copieuse croziflette, Sylvain accepte exceptionnellement de se joindre à nous pour quelques jetées de Uno.

Dimanche matin départ à 8h30 du refuge après un petit déjeuner nutelisé grâce ou grasse aux pots de 3 kgs de la célèbre pâte à tartiner. Après une approche traversante mais parsemée de cahots de bloc nous atteignons le pied de la voie. Une remarque s'impose, la plaque de neige au pied de la voie ne fondra pas ce matin et les bonnets et autres polaires sont de rigueur. Au désarrois du grimpeur lézard on va même devoir garder les chaussettes dans les chaussons ! 10h15 Sylvain pose ses mains sur les premières prises et comme on pouvait s'en douter la "pof" sera inutile vu la "collante"... Vers 11h30 Cyrille est le dernier à quitter le plancher des vaches pour me rejoindre au premier relais. La description du topos est assez bonne puisque le rocher est très beau, sain et l'équipement décrit comme aéré est un doux euphémisme. Certes la position des spits supprime les problèmes de tirage mais lorsqu'ils sont systématiquement éloignés de 6-7m, de plus, sur des traversées en dalles, la perspective d'une éventuelle "zippette" est à proscrire. Et si, dans de tels situations, certains sont plus à l'aise, j'ai personnellement tendance à y réfléchir à 2 ou 3 fois avant de tenter des équilibres douteux.

Les longueurs s'enchaînent ainsi jusqu'à la cinquième longueur et avec quelques noms d'oiseaux lâchés nous restons proche de la cordée de Christophe et Hervé qui malgré ses ampoules aux pieds avance bien. La suite se redresse quelques peu et le rocher laisse apparaitre des fissures nécessitant de jolis pas en "dulf". Le rocher s'est un peu réchauffé avec l’apparition d’éclaircies mais l'engagement m'incite toujours à la prudence, à l'usage de quelques aides de progression et donc à la lenteur. L'arrivée au 9 ème relais signe sur un dernier pas malcommode la fin des difficultés. La voie se termine une soixantaine de mètres plus haut par un dernier "réta" et donc la sortie à quelques encablures du sommet. Depuis ce versant, on aperçoit le lac artificiel d'Aussois, la parrachée ainsi que dans  l'ombre, le refuge du même nom. C'est beau mais les lumières du soir ont fait leur apparition et quand on regarde l'heure... WTF il est déjà 18h30 !!!

Juste le temps de boire une gorgée, de plier les cordes et nous rejoignons les relais de descente. Les cordées qui nous précédaient nous ont laissés les cordes en place et nous sommes rapidement au pied des voies. Ne reste plus qu'a trouver la piste de descente que nous atteignons à la lueur des frontales. Nous arriverons finalement à la voiture vers 21h30 !!! Moralité, le choix de la même voie pour les 3 cordées était trop ambitieux au vu de ma rapidité de progression sur ce type de terrain, mais il trop tard pour regretter et Hervé nous ramène en mode express sur Firminy lui qui se lèvera tôt ce lundi matin après une nuit bien trop courte...

Promis la prochaine fois on rentre à l'heure !

Nico

Photos de Christophe : https://photos.app.goo.gl/0cukfTjJxwJUZEul2

TROC CHAUSSON 2017 

Le troc chausson qui permet notamment aux enfants de renouveler leurs chaussons à moindre coût aura lieu le mercredi 11 octobre.
Donc si vous souhaitez vendre ou acheter des chaussons c'est l'occasion !!!